Agriculture biologique - europe Agriculture biologique - France blason HAUSHERR Demeter AVN - Association des vins naturels
Hubert & Heidi HAUSHERR, vignerons indépendants, producteurs de vins de terroirs
en Alsace, à Eguisheim, près de Colmar

Accueil du site > Notre terroir > Terroir et agrément, une incompatibilité ?

Terroir et agrément, une incompatibilité ?

mercredi 1er février 2012, par HH

Pour que les vins, regroupés sous une même appellation d’origine contrôlée, soient représentatifs de la qualité de cette appellation, ils passent par un système de contrôle nommé "agrément".
 L’objectif de cet agrément est d’empêcher des vins à défauts ou de petite qualité de porter le nom de la dite appellation afin de ne pas nuire à la renommée de cette dernière.

 Mais qu’est ce que la qualité d’un vin ?
 La réponse étant complexe, je vais poser la question inverse qui appelle une réponse beaucoup plus simple :
 Qu’est ce qui nuit à la qualité d’un vin : Le manque de maturité des raisins !
 Le raisin pas vraiment mûr engendre verdeur, amertume, dilution, acidité désagréable, dureté voir mauvais goût dans le vin.
 Par opposition, un raisin bien mûr donne richesse, finesse, concentration, fraîcheur, longueur au vin.
 A une époque donc, la recherche de cette maturité était primordiale pour le vigneron afin que son vin porte le digne nom de son lieu de naissance.

 Aujourd’hui et depuis plus ou moins trois décennies les raisons économiques ont réussi à tordre le cou à cette règle fondamentale de bonne maturité.
 En effet, depuis les années 80 la mécanisation et la chimie ont permis une augmentation et une régularité du rendement. Ce qui semble de prime abord tout à fait légitime...d’un point de vue économique.
 Malheureusement cette course au rendement épuise le cep de vigne qui ne peut plus amener ses fruits à la complète maturité.
 Le lien au terroir et donc à l’appellation est coupé.
 Pour sauver les meubles, il a été inventé le mot "typicité" sur lequel se base le système d’agrémentation actuel.
 La typicité regroupe les caractères communs d’une appellation pouvant servir de modèle de reconnaissance.
 Le manque de maturité étant, hélas, ce qui se retrouve le plus dans les vins produits en masse, c’est un nivellement par le bas qui s’opère et arôme simple, verdeur, tanins durs, sucres inutiles sont devenus les critères de sélection !

 Les vignerons qui respectent leurs terroirs en limitant les rendements et la mécanisation sont souvent hors-la-loi car leurs vins ne sont pas dans ce standard...et pour cause, ils sont minoritaires !
 Dans l’état actuel des choses, l y a donc bien incompatibilité entre terroir et agrément.
 Pour soutenir cette diatribe Lisez ceci



Hubert et Heidi HAUSHERR - 6b rue Pasteur - 68420 Eguisheim - contact@vinhausherr.fr - Mentions légales - Tél/Fax : 03 89 23 40 67