Agriculture biologique - europe Agriculture biologique - France blason HAUSHERR Demeter AVN - Association des vins naturels
Hubert & Heidi HAUSHERR, vignerons indépendants, producteurs de vins de terroirs
en Alsace, à Eguisheim, près de Colmar

Accueil du site > Nos vignes > Nos vendanges 2016

Nos vendanges 2016

lundi 3 octobre 2016, par HH

Décidément, les années pas simples s’accumulent et alors que nous pensions que 2015 était la plus difficile, arrive 2016 et son hiver trop doux, son printemps humide et son été qui bascule à plusieurs reprises vers la canicule.
 Mais entendons-nous bien, pas simple pour nous rime exclusivement avec trop petit rendement.
 Notre pratique culturale nous sauve de tous soucis de manque de maturité et donc quoi qu’il arrive la qualité de notre vin est présente à l’appel.
 Non, ce que nous appelons année difficile est celle où la quantité de raisins fait vraiment défaut avec en corollaire des soucis économiques.
 N’utilisant pas d’engrais d’aucune sorte, nous ne visons évidemment pas les 80 hectolitres par hectare (soit environ 10500 bouteilles par hectare) que la plupart des vignerons alsaciens estiment être un optimum.
 Le potentiel quantitatif et qualitatif de nos vignes se situe plutôt autour de 30 hectolitres par hectare (soit environ 4000 bouteilles par hectare).
 Mais pour des raisons diverses les rendements de ces dernières années ont été en-dessous de cette objectif :
 2010 problème de floraison : 22 hl/ha
 2011...pas de problèmes : 38 ha/ha
 2012 problème de floraison...encore : 19 hl/ha
 2013 problème de mildiou : 24 hl/ha
 2014 problème d’oïdium : 20 hl/ha
 2015 problème de floraison...re-encore : 17 hl/ha
 2016 problème de mildiou : 7 hl/ha...et c’est dur à encaisser !
 Comme tous ceux qui travaillent avec la nature, nous espérons toujours que l’année suivante sera meilleure mais il y a de quoi se décourager.
 2016 avec un mildiou très conquérant n’a pas laissé beaucoup de chance à une méthode culturale respectueuse de son environnement.

JPG - 147.8 ko

Le mildiou s’attaque d’abord au feuillage...

 En Alsace tous les vignerons n’ont pas été touchés avec la même intensité.
 Alors que certains secteurs n’ont pas eu de grosse pression mildiou d’autres ont été envahis comme jamais !

JPG - 166.3 ko

...puis aux raisins

 Seule la lutte chimique, violente et répétée, a pu maîtriser ce champignon qui a trouvé dans la météorologie 2016 ses conditions idéales de développement.
 Mais que dire d’une vigne ainsi bombardée de médicaments au point de perturber son métabolisme, d’une terre ainsi traumatisée par les nombreux passages de tracteurs sur un sol humide si ce n’est que c’est un désastre écologique !
 Notre désastre à nous est le manque de raisins qui résulte de notre choix de ne pas faire de guerre chimique au mildiou...il n’y avait pas d’autre alternative.
 Bien sûr nous ne sommes pas les seuls touchés, d’autres vignerons en biodynamie ont des dégâts similaires.
 Et si nous sortons du contexte viticole, les fruits et les légumes en culture biologique ou biodynamique ont subis à maints endroits le même sort.
 Notre monde n’est pas le pays des Schtroumpfs, nous le savons bien et Demeter la Terre-Mère ne nous est pas reconnaissante de la préserver... la Nature n’est pas à l’échelle humaine.

Il n’y a plus qu’à espérer la clémence de 2017
 Ils sont fous ces paysans



Hubert et Heidi HAUSHERR - 6b rue Pasteur - 68420 Eguisheim - contact@vinhausherr.fr - Mentions légales - Tél/Fax : 03 89 23 40 67